Avant de sublimer vos murs avec un revêtement, une étape essentielle est à ne pas négliger : la préparation du support. En effet, elle est la clé d’une installation réussie et durable. Un mur mal préparé peut compromettre l’adhérence du revêtement, le rendant vulnérable au décollement et aux dommages.

Étape 1 : Évaluation de l’état du mur

Avant d’installer un revêtement mural, il est indispensable d’évaluer l’état du mur pour s’assurer qu’il est prêt à recevoir le nouveau revêtement.

      • Détection de l’humidité

Identifiez la présence d’humidité qui peut causer de multiples problèmes tels que la moisissure ou le décollement du revêtement mural. Un hygromètre est l’outil idéal pour mesurer le taux d’humidité dans l’air et sur les surfaces. Si le taux dépasse 60 %, cela indique un problème d’humidité à traiter avant de poursuivre.

      • Réparation des défauts

Examinez les imperfections de la surface murale, telles que les fissures, les trous, les bosses ou les éclats de peinture, et corrigez-les. L’utilisation d’un enduit de rebouchage vous aidera à combler les irrégularités et à obtenir une surface lisse.

Étape 2 : Nettoyage du mur

Pour préparer un mur à recevoir un revêtement mural, un nettoyage en profondeur est primordial pour assurer une adhérence correcte du revêtement.

      • Enlèvement de la saleté et des débris

Commencez le nettoyage du mur en éliminant toute saleté et tout débris à l’aide d’un chiffon humide ou d’une solution nettoyante douce. Pour les zones les plus difficiles à atteindre, utilisez une brosse à poils doux. Assurez-vous que le mur est complètement sec avant de passer à l’étape suivante, car une surface humide peut nuire à l’adhérence du revêtement et entraîner des problèmes sur le long terme.

      • Traitement des taches spécifiques

Pour traiter les taches spécifiques sur un mur avant d’installer le revêtement mural, utilisez des produits adaptés. Les taches de graisse peuvent être éliminées avec un nettoyant dégraissant doux, celles de moisissure avec un nettoyant antifongique, et les taches de nicotine peuvent être traitées à l’aide d’une solution de nettoyage douce et d’une brosse à poils doux. Enfin, les taches de crayon peuvent être éliminées grâce à un chiffon imbibé d’alcool à friction.

Étape 3 : Lissage de la surface

Le lissage de la surface s’effectue en deux étapes principales : le ponçage et l’application d’enduit.

      • Ponçage

Le ponçage sert à obtenir une surface lisse pour votre revêtement mural. Cette technique permet de retirer les irrégularités grâce à l’utilisation d’un papier de verre à grain fin. Pour éviter d’endommager la surface, procédez avec précaution pendant le ponçage.

      • Application d’enduit

L’enduit de lissage est un allié précieux pour combler les petites fissures et les trous sur votre mur. Pour appliquer cette préparation, utilisez une spatule et étendez-la uniformément sur toute la surface du mur afin d’obtenir un résultat parfaitement lisse.

Étape 4 : Application de la sous-couche

Cette application permet de préparer la surface du mur en la rendant plus lisse et en améliorant l’adhérence du revêtement mural.

Choix de la sous-couche

Il existe divers types de sous-couches adaptés aux différents matériaux de murs et revêtements muraux. La sous-couche universelle est pratique pour la plupart des situations, car elle offre une bonne adhérence. Pour les murs en plaques de plâtre, une sous-couche dédiée bloque le fond et évite le dégorgement. Dans les pièces humides telles que les salles de bain, une sous-couche résistante à l’humidité et anti-moisissures est vivement conseillée.

Techniques d’application

Appliquez-la avec un rouleau en commençant par les bords, puis remplissez le centre de la surface. Un pinceau est utile pour les zones difficiles d’accès. Veillez à suivre les recommandations du fabricant, notamment pour une éventuelle deuxième couche. Respectez un temps de séchage d’au moins 24 heures avant de poser le revêtement, pour obtenir un résultat optimal.

Étape 5 : Mesures et marquages

Commencez par tracer des lignes de repère grâce à un niveau à bulle et un crayon. Ces lignes horizontales et verticales vous guideront lors de l’installation du revêtement mural en assurant un alignement correct des carreaux ou des lattes. Par la suite, calculez la quantité de matériel nécessaire en fonction des mesures prises. N’hésitez pas à transporter un peu plus de matériel prévu pour compenser les erreurs de mesure ou les pertes lors de la coupe.

Étape 6 : Pose du revêtement mural

Pour une pose réussie, vous devez suivre les instructions du fabricant. Commencez dans un coin de la pièce, tracez une ligne verticale pour le papier peint, et laissez une marge pour les ajustements.Pour les revêtements en fibre de verre, liège ou lambris, coupez les pièces avec un léger surplus de quelques centimètres et une marge pour les ajustements.Lorsque vous appliquez la peinture, assurez-vous de la mélanger bien avant usage, utilisez un rouleau pour les grands espaces et un pinceau pour les coins et les bords. N’hésitez pas à appliquer plusieurs couches fines pour éviter toute fuite ou trace indésirable.

En suivant ces conseils, la pose du revêtement mural devrait se faire sans problème, avec un résultat à la hauteur des attentes. Vous pouvez aussi faire appel à un plâtrier en cas de besoin.

Topics #installer un revêtement mural #préparer un mur #un revêtement mural